Les écosystèmes forestiers rendent de nombreux services à l’activité humaine, qu’il s’agisse de nos besoins élémentaires ou de nos activités économiques. Captation du CO2, préservation de la biodiversité : la forêt est, avec les milieux aquatiques, l’un des écosystèmes les plus riches de la planète. Dès lors, la question d’une gestion durable de la forêt, prenant en compte cette interconnexion entre forêts et activités humaines se pose.

Le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Massif Central, qui regroupe les régions Auvergne, Limousin, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes et Bourgogne a décidé de mieux intégrer cet aspect dans la gestion de ses forêts en lançant un vaste programme visant à sensibiliser l’ensemble des parties prenantes aux services rendus par la forêt, et donc à la nécessité de la protéger et d’optimiser ses bienfaits. Pour initier ce changement, le GIP Massif Central a souhaité d’une part, former les acteurs forestiers à ces nouvelles problématiques, de l’autre étudier l’éligibilité de certains programmes forestiers aux mécanismes de compensation carbone volontaires. Leader européen sur ce secteur, EcoAct accompagnera le GIP Massif Central sur les différentes étapes du projet.

A terme, ce programme d’envergure vise à contribuer également aux réflexions sur le développement du marché de la compensation carbone volontaire au niveau national, voire européen et permet de montrer l’apport conséquent que peuvent fournir les régions dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Plus d’information sur le projet d’ensemble en lisant le dossier de presse.