En partenariat avec EcoAct, la fondation Gold Standard a lancé, le 10 juillet 2017, le Gold Standard for the Global Goals, un nouveau standard visant à accélérer l’action en faveur du climat et des Objectifs de Développement Durable.

a next-generation standard to accelerate progress toward the Paris Agreement and the Sustainable Development Goals
Le Gold Standard for the Global Goals permet à tous les acteurs qui soutiennent financièrement les projets de développement bas-carbone – entreprises, gouvernement et investisseurs – de mesurer, de suivre et de rendre compte de leur contribution aux Objectifs de Développement Durable (ODD).

Fondé par le WWF en 2003, la fondation Gold Standard a défini les meilleures pratiques pour le développement de projets carbone, apportant de solides garanties en matière de respect de l’environnement et de développement durable. Aujourd’hui, après l’adoption des Objectifs de Développement Durable et de l’Accord de Paris, qui définissent des objectifs ambitieux et interconnectés pour le climat et le développement durable, la fondation Gold Standard certifie, en toute indépendance, les contributions aux ODD des projets de développement bas-carbone. Cette certification est complémentaire aux crédits carbone générés par les projets. Le Gold Standard for the Global Goals vise ainsi à accélérer l’action en faveur du climat et du développement durable.

Marion Verles, CEO du Gold Standard, déclare : « pour contenir l’augmentation des températures bien en deçà de 2°C et atteindre les Objectifs de Développement Durable, l’action pour le climat doit être pensée de manière globale et intégrer tous les bénéfices associés. Alors que les Objectifs de Développement Durable sont aujourd’hui une priorité stratégique pour les organisations publiques et privées, la question de la mesure et du reporting des contributions aux ODD demeurait irrésolue. Notre nouveau standard répond à cette problématique en permettant de quantifier et certifier les nombreux bénéfices additionnels des projets Gold Standard, par exemple en matière d’accès à l’eau et à une énergie propre, de création d’emplois, d’amélioration de la santé et de protection des habitats naturels. Il fournit aux financeurs et aux développeurs de projets les moyens de mesurer et de valoriser leur impact. »

Tous les projets certifiés par le Gold Standard for the Global Goals doivent contribuer à trois ODD au moins. Ils accordent une place centrale à l’égalité hommes-femmes (ODD 5) et à l’accès à l’eau (ODD 6), en veillant à l’implication constante des parties prenantes locales, prévenant ainsi de toute d’accusation potentielle de « greenwashing ».

Selon Thierry Fornas, Président du groupe EcoAct, « le Gold Standard for the Global Goals va véritablement changer la donne en créant un nouveau marché pour les acteurs engagés sur l’ensemble des Objectifs de Développement Durable. En soutenant les projets certifiés par Gold Standard for the Global Goals, les entreprises et les territoires peuvent mesurer et valoriser l’ensemble de leurs impacts et contribuer en parallèle aux Objectifs de Développement Durable et à la transition bas-carbone. »

 


Contacts presse :

EcoAct :

Claire Ciangura, Directrice de Clientèle Energie – Environnement – Bâtiment (Rumeur Publique)

claire.cia@rumeurpublique.fr

+33 (0)1 55 74 52 12 

Gold Standard :

Sarah Leugers, Director of Communications for Gold Standard

sarah.leugers@goldstandard.org

+41 79 896 9652