Le Parlement européen a souhaité compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées en 2012 par l’énergie consommée dans les bâtiments, dans les installations techniques des bâtiments et enfin, par les déplacements officiels du personnel du Parlement européen. Ces émissions s’élèvent à 28 747 tonnes équivalent CO2 et représentent 32% de l’empreinte totale du Parlement européen. Elles seront compensées au travers d’un projet en Bulgarie, qui est un projet de remplacement et de modernisation du système de chauffage de la ville de Pernik, près de Sofia.

« Malgré une compétition très sélective, EcoAct a réussi avec cet appel d’offre à démontrer une nouvelle fois son expertise, et renforce son leadership en Europe sur le domaine» selon Gérald Maradan, Directeur général d’EcoAct.