Direct Energie renouvelle cette année encore sa confiance à EcoAct pour compenser l’empreinte carbone générée par sa relation clients.

Troisième acteur français de l’électricité et du gaz, Direct Energie s’est engagée dans une démarche environnementale correspondant à ses valeurs de transition vers une énergie plus sobre en émissions de gaz à effet de serre (GES). Avec un million de clients, Direct Energie utilise plus de 50 tonnes de papier par an (factures, courriers, enveloppes et utilisation de papier en interne) et initie différentes démarches pour limiter l’impact environnemental de ses activités.

Dans le cadre de la compensation carbone de l’empreinte générée par sa relation clients, Direct Energie a initié un partenariat avec EcoAct et ainsi financé l’année dernière un projet brésilien de petite centrale hydroélectrique. En 2013, l’entreprise soutiendra le projet Menegalli, implanté dans l’Etat du Para au Brésil. Dans cette région réputée pour sa terre rouge, la céramique s’est imposée comme l’activité économique phare. Malheureusement, sa consommation excessive en bois de chauffe entraîne de nouvelles tensions pour la forêt amazonienne avoisinante. Ce projet permet de protéger la forêt native en remplaçant le bois par de la biomasse renouvelable, présente en quantité dans cette région sylvicole, mais laissée à l’air libre, où sa décomposition entraîne l’émanation de méthane, gaz 25 fois plus nocif pour la couche d’ozone que le CO2. L’utilisation de cette biomasse est un levier qui permet également de dynamiser le tissu économique local grâce à l’achat de celle-ci aux entreprises voisines, et à l’emploi de 65 salariés, dont les conditions de travail sont continuellement améliorées grâce au projet.