« L’Homme influe sur les grands équilibres de la planète : d’après les plus récentes simulations, maintenir le rythme actuel de croissance sans modifier en profondeur nos modèles conduira à une hausse des températures moyennes de +3,7 à +4,8°C d’ici 2100.

Or, le changement climatique est un amplificateur de menaces sociétales et économiques, qui touchent prioritairement les Pays les Moins Avancés. Concrètement, ce sont plus de 800 millions d’individus, soit plus de 10% de la population mondiale, qui sont concernés.

Migrations, accès aux ressources, maintien des infrastructures face aux événements climatiques majeurs… La question du risque climat est aujourd’hui centrale pour l’économie. Or, le monde de l’entreprise bénéficie aujourd’hui de suffisamment de recul pour aborder le climat comme un levier d’innovation, qui garantit la pérennité de son activité et participe au maintien d’une relative stabilité sociale et sociétale.

L’action à grande échelle est nécessaire. Et si des mécaniques de coopération existent déjà, il n’en reste pas moins qu’il faut faire plus, plus rapidement et plus efficacement.

Il nous reste une fenêtre de 5 ans pour agir si l’on veut rester sous les 2 degrés.

Aussi, nous appelons aujourd’hui la Communauté Internationale à fixer des objectifs ambitieux autour de deux axes majeurs pour une meilleure préservation climatique à horizon 2030 :

  • La neutralité carbone intégrale
  • La neutralité énergétique intégrale

Les solutions existent. C’est encore possible.

Pour atteindre ces objectifs, nous avons synthétisé les grandes alternatives évoquées avec les ONGs, scientifiques, artistes, entreprises, territoires et citoyens engagés lors des rencontres et groupes de travail Cap COP21 en 10 propositions concrètes, rassemblées dans le document « Cap (able) ? 10 solutions pour la planète ».

Forts de ce constat, nous attendons des législateurs, et spécialement des principaux acteurs de la COP21, qu’ils accordent une attention particulière à ces solutions fédératrices et fassent preuve du courage politique que demande la gravité de la situation actuelle.

Rendez-vous le 29 octobre au Siège parisien de l’ESA pour découvrir « Cap (able) ? 10 solutions pour la planète » !

Thierry Fornas, Président d’EcoAct