La qualification des cabinets professionnels du conseil carbone contribue à l’amélioration de la lisibilité du secteur par le public et les donneurs d’ordres.

Il y a deux ans, la profession des professionnels en conseil carbone a vivement ressenti la nécessité de s’engager sur la reconnaissance de la compétence des prestataires réalisant d’une part, des bilans de gaz à effet de serre (GES) et d’autre part, des suivis de plans d’actions de réduction de ces mêmes émissions.

Dans le cadre de cet objectif d’amélioration continue de la profession, EcoAct a fait partie du groupe de travail APCC (Association des professionnels en conseil carbone) sur la « Qualité des prestations ». Nous avons ainsi participé au processus d’élaboration des référentiels de qualification de l’OPQIBI.

 

Suite aux travaux menés par l’OPQIBI en collaboration avec l’ADEME, l’APCC et le syndicat professionnel CINOV-TEN, deux référentiels à destination des prestataires de diagnostics d’émission de gaz à effet de serre sont parus en février 2012.

Il s’agit des référentiels 06-05 et 06-06 selon la nomenclature de l’OPQIBI (la rubrique 06 concerne l’évaluation environnementale) :

  • Code 605 : Bilan et établissement d’un plan de préconisations de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Code 606 : Assistance à la conduite et au suivi d’un plan d’actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

La qualification d’entreprise a pour objet de reconnaître la compétence et le professionnalisme d’un prestataire d’ingénierie afin de sécuriser les clients (maîtres d’ouvrages, donneurs d’ordre) dans leurs choix de prestataires capables de mener à bien leurs projets.

Nous sommes donc fiers au sein d’EcoAct de mettre en avant l’obtention des qualifications OPQIBI 605 et 606, ces documents témoignant de façon tangible d’une part de la démarche qualité que nous avons mise en place dans le cadre de nos prestations et d’autre part de la satisfaction de nos clients.

Cependant afin d’en assurer le succès, maîtres d’ouvrage ou donneurs d’ordres doivent faire référence aux qualifications OPQIBI dans leurs cahiers des charges, ce qui est rare jusqu’à aujourd’hui.
Un vrai travail de communication est donc en cours au niveau des parties prenantes afin de promouvoir ces qualifications.
Nous espérons vivement que cette exigence contribue à une amélioration de la qualité et de la pertinence des prestations réalisées à l’attention des donneurs d’ordres, afin de faciliter la mise en œuvre chez nos clients d’une politique environnementale ambitieuse et de long terme.